888 et Microgaming entrer sur le marché français de jeu

En plus de l'intention de développer des jeux de casino pour le marché français, deux des demandes ont été déposées en tandem avec 888 Holdings PLC, ce qui semble indiquer l'intérêt de Microgaming pour la création d'un réseau de poker basé en France.
Game type Theme Game feature Rating

Microgaming et ses copains de 888 prêts à entrer sur le marché français

Le PDG de Microgaming, Roger Raatgever, a expliqué qu'il était «heureux d'annoncer que, suite à la signature d'une joint-venture avec 888, nous avons conjugué nos efforts et présenté avec succès les licences d'opérateurs à l'ARJEL. Il s'agit d'une étape importante pour nous [...] dont nous croyons qu'elle va nous propulser en tant que leaders du marché en France.»

Le marché français a commencé à se métamorphoser pour autoriser les jeux de casino en ligne et les paris sportifs légaux et réglementés le 1er Mars ; à ce moment, les opérateurs ont reçu une série de conditions (le «Projet de cahier des charges») requises pour recevoir une licence afin de proposer des jeux de hasard et des cotes de bookmaker aux clients français.

Suivant ces conditions, Microgaming et 888 ont fourni à l'ARJEL des informations économiques, comptables et financières. Une fois activés, les nouveaux sites et centres d’intérêt de jeux doivent fournir des détails au gouvernement français sur le traitement des comptes de joueurs, et toute activité sous-traitée, le cas échéant, doit être clairement mentionnée.

Bien qu'il n'ait présenté encore aucun document officiel, Party Gaming est aussi intéressé par une entrée légale sur le marché français. Party Gaming a récemment annoncé un accord pluriannuel pour lancer son site ACFPoker.com dans le cadre d'une entente avec l'Aviation Club De France. Cette transaction est la troisième de la sorte que Party a carotté en France ces derniers mois.

Tandis que certaines entreprises veulent arriver sur le marché récemment libéralisé, d'autres craignent que les exigences soient beaucoup trop strictes à l'heure actuelle et sont donc en retrait, se regroupant un peu. Les noms célèbres tels que William Hill, Betfair et SportingBet (tout comme son site de poker concomitant, Paradise Poker) ont déjà quitté le marché français en réponse à la nouvelle réglementation.

Un porte-parole de William Hill a expliqué qu' «en collaboration avec les changements apportés au régime réglementaire en France, William Hill Online envisage de demander une licence pour proposer des produits autorisés de jeux en ligne aux résidents français. » Les gens de Betfair rouspètent un peu plus ouvertement, indiquant que la nouvelle loi française «n'ouvre pas suffisamment l'ancien monopole à une véritable concurrence d'autres opérateurs.»

Apparemment, Microgaming et 888 ne sont pas d'accord.

Le marché des jeux en ligne est en pleine mutation en France avant le début de la Coupe du Monde 2010, et Microgaming veut y entrer. Microgaming, certainement l'un des leaders mondiaux des logiciels de jeux en ligne, a annoncé cette semaine sa présentation de trois applications d'opérateur aux autorités de régulation nationale françaises (L’Autorité de Régulation des Jeux en Ligne, ou ARJEL).

Machine à sous dans les nouvelles



Indépendamment, Microgaming et 888 ont été parmi les premiers à participer au processus de demande préliminaire ouvert plus tôt cette année.
Microgaming fait équipe avec 888 pour une licence de jeu